Tout d’abord, même si en France nous avons des monuments du cyclisme tels que le col du Tourmalet, le col du Galibier ou encore le ballon d’Alsace, les cols les plus difficiles se trouvent chez nos voisins européens. Des pays comme l’Autriche, l’Italie ou l’Espagne comptent un nombre important d’ascensions pentues empruntées lors de courses cyclistes.

L’Angliru sera le juge de paix de la Vuelta 2017 (photo : capture d’écran Youtube)

La péninsule ibérique sera le théâtre de la Vuelta à partir de ce samedi (19 août - 3 septembre). Tout au long des trois semaines de course, les coureurs grimperont de nombreux cols dont le redoutable Angliru. Considéré comme l’un des plus durs d’Europe, il devrait sceller le sort de la course et dévoiler un peu plus le nom du vainqueur de l’édition 2017 au terme de ses 12,5 km à 10 % avec notamment un kilomètre à 18 % et un passage à 24 % à deux kilomètres de l’arrivée.

Des cols redoutables et redoutés en Italie

Le Monte Zoncolan, emprunté régulièrement sur le Giro (Tour d’Italie) (photo : Wikimédia Commons/worraworra)

Le Monte Zoncolan qui se situe dans la région de Carnie au Nord-Est de l’Italie. Il culmine à 1 750 m d’altitude. La route menant au sommet est considérée comme l’une des routes les plus pentues d’Europe au départ de Ovaro. Ce versant se compose notamment de 6 kilomètres successifs à plus de 15 % de moyenne avec de fréquents passages au-dessus de 20 %.

Le Plan de Corones grimpé lors du Tour d’Italie 2010 à l’occasion d’un contre-la-montre individuel (photo : capture d’écran youtube)

Le Plan de Corones se situant dans les Alpes italiennes (les Dolomites) et culminant à 2 275 m d’altitude. Ce col est à 7,5 % de moyenne et possède de fréquents passages à 20 % et même un passage à 24 %, ce qui en fait le passage le plus raide d’Europe.

Ascension du fameux col du Mortirolo lors du Giro 2012 (photo : Wikimédia Commons/Filip Bossuyt)

Le col du Mortirolo, se situant en Lombardie et culminant à 1 852 m d’altitude. Ce col possède trois versants pour arriver au sommet mais c’est celui au départ de Mazzo di Valtellina qui est le plus dur. En effet, plusieurs kilomètres successifs sont à 13 % de moyenne et de fréquents passages sont à plus de 18 %.

En Autriche, c’est pas mal non plus

Les derniers lacets et hectomètres du Kitzbüheler Horn sont redoutables avec des passages au-delà des 20 % (photo : capture d’écran YouTube)

Le Kitzbüheler Horn se trouve dans les Alpes autrichiennes. Ce col culmine à 1 996 m d’altitude et possède de fréquents passages à plus de 20 %.

Le plus pentu du monde jamais gravi en course

Les coureurs sont presque à l’arrêt dans les pourcentages les plus durs (photo : cycloblog)

Certains passages sont très étroits et non goudronnés, donc inaccessibles pour une course (photo : cycloblog)

Le Scanuppia est le col le plus pentu d’Europe. Situé en Italie, il offre de redoutables pourcentages. La pente moyenne est de 17 % sur 7,8 km. C’est sans doute le col le plus dur d’Europe avec un passage de 100 mètres à plus de 28 %. Le deuxième kilomètre de l’ascension est le plus dififcile avec un pourcentage moyen de 26,5 %. Il ne sera jamais emprunté par le Giro, la route étant bien trop étroite et sinueuse. Tous les ans a lieu une « course » sur cette redoutable montée, ce qui donne un spectacle peu courant dans des courses de vélos.

NOUS AU CYCLO CLUB DE CYCLO CLUB DE CARNAC, ON A :

  • QUISTINIC
  • KERPOTENCE
  • LOPHERET GRAND CHAMP
  • PLUMELEC
  • SCOULBOCH
  • CHANTICOQ